Institut Universitaire
de Formation des Maîtres
de l'Académie de Créteil

V.Barry et A.Ployé, formateurs ASH à l'IUFM de l'UPEC

Valérie Barry & Alexandre Ployé

«Représentations d'enseignants spécialisés stagiaires au sujet des besoins d'apprentissage de leurs élèves : quelles caractérisations ? Quelles incidences sur la construction de postures et de gestes professionnels ?»

 

 

Accéder à l'enregistrement de la conférence


Télécharger le diaporama de la conférence

 

 
Cette communication, basée sur l’étude des représentations sociales de maîtres D, E et F[1] stagiaires au sujet de la place du concept de besoin dans l’école inclusive du XXIème siècle, interroge les effets de ces représentations sur la construction de modalités d’enseignement et d’aide pédagogique.
En effet, dans sa définition, l’école associe désormais une généralisation du droit à l’apprentissage à une personnalisation de «l’apprendre», laquelle se distingue d’un processus de particularisation/ségrégation. Le système éducatif pose alors un changement de paradigme susceptible de générer des formes de conflictualité interne chez un pédagogue. La recherche ici présentée tend à montrer que la conjugaison entre une démocratisation de l’enseignement et la prise en compte de caractéristiques individuelles spécifiques peut générer des blocages et injonctions paradoxales dans la façon d’envisager un élève comme un être porteur de besoins d’apprentissage. Le propos s’intéresse en particulier :
- aux représentations sociales relatives au concept de besoin et qui font de ce concept un stigmate de l’altérité et un outil de catégorisation implicite des élèves ;
- aux types de besoins qui opèrent comme des ressorts de la pensée des enseignants quand ils analysent une situation de difficulté scolaire, et à ceux qui font moins l’objet d’investigations.
Il s’agit en particulier d’étudier à quelles conditions les besoins d’apprentissage peuvent :

- être envisagés comme des opérateurs de transformation de la pratique pédagogique ;

- opérer le passage d’une situation d’identification au handicap posé par l’incapacité de l’élève à une situation désintriquée, qui rétablit le professeur dans sa potentialité à construire un vouloir/pouvoir/savoir enseigner, avant/pendant/après l’acte pédagogique.

 


[1] Enseignants spécialisés dans l’enseignement et l’aide pédagogique aux élèves porteurs de troubles importants des fonctions cognitives (maîtres D), dans les aides à dominante pédagogique (maîtres E), dans l’enseignement et l’aide pédagogique aux élèves des établissements et sections d’enseignement général et professionnel adapté (maîtres F).


  

  

Contenu de la page mis à jour le : 13 Juin 2012